var _veroq = _veroq || []; _veroq.push(['init', { api_key: '76815e484200f516fde6e0a979a5be0eb71aa341'} ]);(function() {var ve = document.createElement('script'); ve.type = 'text/javascript'; ve.async = true; ve.src = '//d3qxef4rp70elm.cloudfront.net/m.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ve, s);})();

François Jacq sera nommé à la tête du CEA

François Jacq a été choisi par le Président Emmanuel Macron pour succéder à Daniel Verwaerde à la tête du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), annonce un communiqué de presse de l’Elysée vendredi 6 avril. La nomination doit encore être validée par l’Assemblée Nationale et le Sénat.

Le président de la République Emmanuel Macron compte nommer François Jacq, actuel président de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer), à la direction du Commissariat à l’énergie atomiques et aux énergies alternatives (CEA).

Le communiqué de presse de l’Elysée diffusé vendredi 6 mars annonce que le chef de l’Etat a suivi la « proposition du Premier ministre ». « Le Président de l’Assemblée nationale et le Président du Sénat sont saisis de ce projet de nomination, afin que la commission intéressée de chacune des assemblées se prononce dans les conditions prévues par le cinquième alinéa de l’article 13 de la Constitution, » précise le document.

Né en octobre 1965, François Jacq est Polytechnicien et ingénieur général des mines de formation. Il a été à partir de 2007 conseiller pour l’industrie, la recherche et l’énergie puis conseiller pour le développement durable, la recherche et l’industrie au cabinet du Premier ministre François Fillon.

François Jacq a été nommé en 2009 président-directeur général de Météo-France. Depuis 2013, il était président de l’Ifremer.

Le mandat de Daniel Verwaerde, son prédécesseur à la tête du CEA, est arrivé à son terme fin janvier 2018. Ce dernier assurait son propre intérim depuis.

L’Usine Nouvelle