var _veroq = _veroq || []; _veroq.push(['init', { api_key: '76815e484200f516fde6e0a979a5be0eb71aa341'} ]);(function() {var ve = document.createElement('script'); ve.type = 'text/javascript'; ve.async = true; ve.src = '//d3qxef4rp70elm.cloudfront.net/m.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ve, s);})();

La consommation française d’électricité est couverte à 20% par l’énergie renouvelable

Les énergies renouvelables ont participé à hauteur de 20% à la couverture de la consommation d’électricité en France au cours des douze derniers mois, et près de 23% sur le premier trimestre 2018, selon le Panorama de l’électricité renouvelable, élaboré chaque trimestre par RTE, le Syndicat des énergies renouvelables (SER), Enedis et l’Association des distributeurs d’électricité en France (ADEeF).

La puissance totale du parc renouvelable – hydroélectricité, solaire photovoltaïque, éolien et bioénergies confondus – s’élevait fin mars 2018 à 49109 MW et représente 95% de l’objectif prévu par la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) pour fin 2018 (51,7 GW). Au premier trimestre 2018, 457 MW de nouvelles installations d’énergie renouvelable ont été raccordés aux réseaux d’électricité métropolitains, dont respectivement 188 MW d’éolien et 254 MW de solaire photovoltaïque. Sur une année glissante, 2673 MW ont été raccordés.

La puissance du parc photovoltaïques’élevait à 7900 MW au 31 mars 2018, avec 254 MW raccordés au premier trimestre (et 1021 MW sur les douze derniers mois). Malgré un léger rebond en 2017, la progression demeure insuffisante pour atteindre l’objectif de la PPE fixé à 10200 MW fin 2018 (78 % atteint). Pour parvenir à l’objectif de 18000 à 21000 MW fixé par la PPE pour 2023, la tendance devra s’établir à 2 GW de nouveaux raccordements par an, soit 500 MW par trimestre. Avec une production de 9,3 TWh sur un an, l’énergie solaire photovoltaïque couvre 1,9 % de la consommation d’électricité en France métropolitaine.

Le parc éolien a atteint une puissance de 13727 MW au 31 mars dernier, dont 188 MW raccordés au cours du premier trimestre 2018, en repli par rapport aux 368 MW du premier trimestre 2017. Sur une année glissante, la croissance du parc s’élève à 1598 MW. L’objectif fixé par la PPE pour cette filière est de 15 GW à l’horizon 2018. Avec une production de 9,9 TWh sur le trimestre (et de 26,7 TWh sur l’année), la filière a progressé de 37 % par rapport au premier trimestre 2017. Le taux de couverture de la consommation par l’énergie éolienne est en hausse et s’établit à 5,5 % sur les douze derniers mois. Il s’est élevé à plus de 6,7 % sur le premier trimestre 2018.

La filière bioénergies électriques représente une puissance installée de 1961 MW, dont 12 MW raccordés sur le premier trimestre 2018. Sa production s’est élevée à 1,9 TWh, soit 11 % de plus par rapport au premier trimestre 2017. Les bioénergies couvrent 1,5 % de la consommation électrique française sur un an.

Avec 25521 MW, le parc hydroélectrique reste quasi-stable avec seulement 3 MW supplémentaires raccordés au premier trimestre. Du fait des pluies hivernales, ce trimestre marque un rebond de la production après plusieurs mois de sécheresse et de faible activité hydraulique : 20,3 TWh ont été injectés sur les trois premiers mois de l’année, soit 38 % de plus qu’au premier trimestre 2017. Sur un an, ce sont 54,2 TWh qui ont été produits, ce qui établit le taux de couverture de la consommation par l’hydroélectricité à 11,2 % sur une année glissante.

Pour plus d’informations, cliquer sur Panorama de l’électricité renouvelable au 31 mars 2018

lechodusolaire