Le marché européen du solaire PV atteindrait 11 GW en 2018

En 2017, le marché européen des installations photovoltaïques a été en hausse de 23% comparé à 2016 et aurait atteint 8,7 GW selon les premières estimations de SolarPower Europe voire dépassé une puissance cumulée de 9 GW selon IHS Markit, soit le plus haut niveau depuis 2013*. Selon les prévisions des analystes, il devrait progresser à 11 GW cette année.

Pour Susanne von Aichberger, analyste senior pour la Solar Supply Chain d’IHS Markit, la renaissance de la demande en Europe est liée à l’environnement réglementaire sur un certain nombre de marchés locaux et à la baisse des prix des modules solaires ces dernières années.

Pour l’association SolarPower Europe, le marché européen des installations photovoltaïques aurait progressé de 28,4%, de 6,7 GW en 2016 à 8,6 GW en 2017, selon de premières estimations. Le marché mondial aurait, lui, affiché une hausse de 29,3%, à 98,9 GW l’an passé (76,5 GW en 2016), ratant de peu la barre des 100 GW installés. Christian Westermeier, président de SolarPower Europe, s’est réjoui de la reprise sur le Vieux continent, surtout que la croissance européenne était quasiment sur la même longueur d’onde que celle du marché mondial. « L’Europe a toutefois du pain sur la planche pour tenir le même rythme que le marché mondial de l’énergie solaire. Nous espérons que l’Union européenne inclura une cible de 35% d’EnR dans le paquet Clean Energy », a-t-il toutefois souligné.

Les cinq pays européens particulièrement porteurs en 2017 ont été : la Turquie (+213% de croissance annuelle, avec au moins 1,79 GW de nouvelle puissance raccordée au réseau ), l’Allemagne avec 1,75 GW, le Royaume-Uni, la France et les Pays-Bas. Ces cinq pays auraient installé les 2/3 du volume de l’année. D’autres pays rejoindraient le pool en 2018, dont l’Espagne qui renouerait avec la croissance pour devenir le 5e plus important marché du Vieux continent cette année. Au niveau mondial, le déploiement PV a été tiré par la Chine et l’Inde qui ont représenté 63% du volume total installé l’an passé. La Chine aurait ainsi crû de 53%, de 34,5 GW en 2016 à 52,8 GW en 2017 à en croire SolarPower Europe. L’Inde aurait pesé 9,6 GW l’an passé, arrivant ainsi derrière les États-Unis et leurs 11,8 GW.

Selon IHS Markit, les grandes centrales au sol représenteraient le tiers des installations PV qui devraient être réalisées en 2018 en Europe, un secteur essentiellement tiré par les appels d’offres ou, dans le cas de la Turquie, par un traif d’achat. Les 2/3 restants seraient des systèmes résidentiels ou commerciaux, estime IHS Markit, des segments soutenus autant par la tendance à l’autoconsommation que par les dispositifs de subvention (tarifs d’achat, appels d’offres, facturation nette ou net-metering). Un marché de centrales PV développées hors réglementation, donc sans subvention mais avec des contrats privés de vente de gré à gré, serait aussi en train d’émerger.

SolarPower Europe publiera ses chiffres définitifs pour 2017 et ses prévisions à 5 ans (Global Market Outlook For Solar Power 2018 – 2022) à l’occasion d’Intersolar Europe le 19 juin prochain à Munich. IHS Markit prévoit, pour sa part, de dévoiler des prévisions 2018 plus détaillées prochainement. A suivre, donc …

*[NDLR : au moment de l’effondrement du marché allemand]

L’écho du solaire